Le remplacement des tabliers des ponts SNCF


Annonce des traveaux
En 1996 les tabliers des deux ponts de l'avenue Pierre Curie ont été remplacés.
Le premier, entre la rue Marat et la rue du pont de Dreux, fut remplacé pendant le week-end du 8 au 12 novembre 1996. L'opération eut lieu en plusieurs phases :

Le démontage du pont

démontage démontage démontage démontage

Dès le soir du 8 novembre, les grues sont mises en place et les pelleteuses décapent le pont.
Au matin du 9, le pont est coupé en morceaux que les deux grues enlèvent durant le restant de la journée.

La préparation des piles

preparation

La nuit suivante, des rails en béton sont posés sur les piles pour recevoir le nouveau tablier.

La mise en place du nouveau tablier

nouveau tablier nouveau tablier nouveau tablier

La journée du 11 fut pluvieuse, les vérins ont été installés. Le nouveau tablier monté à coté quelques jours plus tôt est tiré jusqu'à son emplacement définitif.

Le raccordement et les finitions

finitions

La dernière nuit fut utilisée à poser le tablier, raccorder les divers câbles et canalisations et faire le revêtement de la route.

Le matériel et les entreprises

démontage démontage démontage démontage

mise à jour de la page : 04/01/2018; mise à jour du site



Démontage du pont le 8/11/96.



Démontage du pont le 8/11/96.



Démontage du pont le 9/11/96.



Démontage du pont le 9/11/96.



Des rails en béton sont posés sur les piles pour recevoir le nouveau tablier.



Le matin du 11 novembre, les vérins sont installés pour tirer le nouveau tablier.



Les vérins sont arrivés en bout de course. Il va falloir les rentrer et ramener l'ancrage sur les barres de traction.



Il est 15h10, le tablier progresse mais il reste encore du chemin à faire.



Le tablier est en place sur des vérins. Il n'y a plus qu'a le poser dans sa position définitive.



Une des deux grues utilisées pour le démontage du pont entre le 8 et le 12 novembre 1996.



Une des deux grues utilisées pour le démontage du pont entre le 8 et le 12 novembre 1996.



ZSCHOKKE a mis en pièces le tablier du pont.



Régional de l'étape, la SEMAT s'est occupée du terrassement.