Le moulin de Saint-Cyr L'École

21-1_a4_002p
Jean Rose nous raconte son histoire.

Le moulin de Saint-Cyr L'École

Il est situé près de la ferme de Gally, à proximité de la Grille Royale du château de Versailles, le long de la ligne de chemin de fer, près du passage à niveau.
Sa construction remonte aux années 1931-1932. Son but était de produire de la farine de blé et de la commercialiser.
Sur le fronton de ce bâtiment, avaient été inscrites à l'origine les lettres suivantes : C.A.M.B. pour " COOPÉRATIVE AGRICOLE DE MEUNERIE BOULANGERIE ". Les actionnaires étaient des agriculteurs de la région dont Paul Flé, maire de Fontenay le Fleury et Georges Laureau de la ferme de Gally. Celui-ci, avait repris cette ferme tenue par son beau-père Émile Chalaigne, agriculteur à Bailly, domaine de Voluceau, depuis le début du 20ième siècle. Japy, conservateur du domaine de Versailles demandera le 11 novembre 1941 à Georges Laureau, en plus de ceux de la ferme, d'assurer la remise des terres de son domaine qui étaient en friche depuis plusieurs années.
Un bail de 9 ans fut passé pour une surface de 66 ha de parcelles labourables incluses entièrement dans le Parc du château. Le bail fut renouvelé le 11 novembre 1950 pour 9 années. Le 26 juillet 1953, la superficie des terres est réduite à 56 ha et la ferme est cédée au fils ainé Jean-Pierre Laureau. Le second fils Gérard Laureau lui succède en 1957. Aujourd'hui, ce sont ces fils qui gèrent la ferme et le centre commercial.
En 1932, la municipalité dirigée par le député-maire communiste Ernest Bizet, voulait urbaniser cette région autour du moulin, de la ferme et de la gare Grande Ceinture. Mais le ministère de l'Intérieur et le Conseil d'État s'opposèrent à ce projet.
A l'origine, en 1932, la minoterie du moulin, en coopérative vendait du pain et de la pâtisserie pour les habitants de la région. Elle disparait en 1940, les allemands ayant décidés de l'occuper et d'y installer un corps de soldats de sapeurs-pompiers
Le bâtiment sera ravalé, couvert d'une peinture de camouflage pour le confondre avec la végétation environnante.
Dans les années qui succèdent à 1951, l'édifice est repris par les Moulins de Pantin qui le transforment en maïserie.
Plus tard, il sera vendu et destiné à la location à différentes entreprises, commerces, associations, etc...
Aujourd'hui, avec l'arrivée du tram-train, on ne peut que souhaiter sa démolition.
Jean Rose 2019

Dans le carré A4 de la galerie 2001-2025, vous trouverez des photos du moulin.

mise à jour de la page : 06/09/2020; mise à jour du site