La loi Loucheur

Louis Loucheur (1872/1931)
20-2_e2_001 Issu de l'école Polytechnique (promotion X1890) il fut le créateur, avec Alexandre Giros, de la société Giros et Loucheur en 1899, qui deviendra, en 1908 la Société Générale d'Entreprise puis le groupe VINCI en 2000.
21-1_e2_005 Député dans le Nord de 1919 à 1931, il fut ministre de nombreuse fois durant cette période. Il fut également le principal conseiller économique de Clémenceau pour la négociation du traité de paix à la conférence de janvier 1919.
C'est en tant que ministre du travail et de la prévoyance sociale qu'il fut à l'initiative de la loi qui prit son nom le 13 juillet 1928.
Cette loi prévoyait le financement de 200 000 Habitations à Bon Marché et 60 000 logements à loyer moyen, ainsi que des financements à taux réduit pour l'achat du terrain et la construction d'un pavillon, le propriétaire étant libre de choisir l'entrepreneur, le matériau et le plan de sa future maison, l'Etat mandatant un architecte pour suivre et contrôler la qualité de la construction.
La crise de 1929 ne permit pas de réaliser la totalité des objectifs.
21-1_c4_001 20-2_e2_002 Un modèle de pavillon prit vite le nom de " loi Loucheur " et un certain nombre fut construit à St Cyr. On peut encore en voir de nos jours, certains dans leur état d'origine, mais la majorité a été plus ou moins transformée.

Dans les différentes galeries, les icones de couleur brune indiquent la photo d'une ou plusieurs " loi Loucheur ".

20-3_e2_001 21-1_e2_002 21-1_e2_003 21-1_e2_004 21-1_b4_001 21-1_e4_004 21-1_e4_005 21-1_e4_001 21-1_e3_001 21-1_f4_001 21-1_e2_006 21-1_e2_007 21-1_d2_001

mise à jour de la page : 04/01/2018; mise à jour du site



Début des années 30, carré E2
Les 6 pavillons du clos de la Penthièvrerie viennent d'être construit.



Années 30/40, carré E2
Quelques années plus tard, le quartier s'est étoffé.



Années 50, carré E2
Les pavillons ont survécu à la guerre et sont encore dans leur jus.



Le 22/01/2012, carré E2
Le pavillon au coin de l'impasse des sablons et de la rue Danielle Casanova a subit quelques transformations.



Le 22/01/2012, carré E2
Impasse des sablons, ce pavillon a subit plusieurs extensions mais il est encore reconaissable.



Le 22/01/2012, carré E2
Impasse des sablons, les 3 pavillons sont toujours là (seuls 2 sont visibles), celui au fond de l'impasse à semble-t'il été remplacé par un autre.



Le 22/01/2012, carré E2
Impasse des sablons, 2 des 3 pavillons n'ont pas été trop modifiés.



Le 4/01/2007, carré B4
Rue du docteur Vaillant, le pavillon a été construit en retrait de la route, le long de la voie férrée qui déservait la base aérienne et le magasin de bricolage.



Le 22/01/2012, carré C4
Vue sa situation au fond de la rue du clos de la fontaine en impasse, ce pavillon n'est pas très connu.



Le 4/01/2007, carré E4
Rue cordier, ce pavillon a été profondément remanié.



Le 4/01/2007, carré E3
Rue cordier, ce pavillon n'a pas changé.



Le 4/01/2007, carré F4
Rue du plateau, ce pavillon n'a pas changé.



Le 4/01/2007, carré E2
Avenue Pierre Curie, ce pavillon n'a pas changé.



Le 4/01/2007, carré E2
Rue Marat, ce pavillon a été agrandi.



Le 27/01/2007, carré D2
Rue Lucien Sampaix, ce pavillon a été rasé en 2010 pour faire place à un projet immobilier.



Le 06/12/2013, carré E4
Rue du Bel-Air.



Le 06/12/2013, carré E4
Rue du Bel-Air.